Les éleveurs de volailles vous accueillent pour « De Ferme en Ferme » malgré des mesures sanitaires préventives pour la grippe aviaire

 

L’élevage de volailles audois est différent de celui du Sud Ouest

L’élevage de volailles (poule, pintade, canard, oie…) qui vous est présenté lors des journées « De ferme en ferme dans l’Aude » est un élevage fermier et en plein air. Les éleveurs pratiquent surtout la vente directe aux consommateurs, après transformation des volailles à la ferme. C’est également le cas de la majorité des élevages du département de l’Aude, qui sont peu nombreux et avec des densités d’animaux faibles par canton.

Ces caractéristiques de l’élevage avicole audois expliquent sa plus faible vulnérabilité aux épisodes d’influenza aviaire (« grippe aviaire »), contrairement aux élevages du Sud Ouest. En effet, une forte concentration d’animaux associés à de nombreux transports peuvent favoriser la propagation de la maladie, une fois celle-ci déclarée.


Des mesures pour prévenir la propagation adaptées aux particularités de l’élevage audois

Début 2017, 9 départements ont été concernés par des cas avérés de maladie dans le grand Sud-Ouest de la France, avec notamment les principaux producteurs de volailles (et notamment de canards gras) comme les Landes et le Gers.
Depuis la détection de foyers d’influenza aviaire dans le Sud-Ouest de la France en fin d’année 2016, les autorités sanitaires ont imposé des mesures de gestion et de prévention pour éviter sa propagation. Si les mesures de vide sanitaire (abattage des animaux) concernent les zones effectivement touchées, des mesures préventives de biosécurité s’appliquent quant à elles à tout détenteur de volailles en France. Il en résulte notamment une obligation de confinement des volailles.
Pour tenir compte de leurs spécificités, les élevages audois peuvent bénéficier d’une dérogation au confinement des volailles. Cela permet par exemple aux éleveurs de maintenir leur activité selon leur mode de production spécifique, incluant notamment l’accès à des parcours en plein-air pour les animaux. Cette dérogation est permise après visite d’un vétérinaire et évaluation des risques propres à chaque élevage.


Les journées De ferme en ferme : l’occasion de rencontrer et de soutenir nos éleveurs

Les éleveurs audois appliquent cependant des mesures de biosécurité impliquant des précautions lors des visites « De Ferme en Ferme ». Chez les éleveurs faisant le choix de montrer leurs volailles, vous pourrez observer les animaux sur les parcours extérieurs. Toutefois, des distances de retrait par rapport aux clôtures seront à respecter ainsi que l’interdiction de toucher les volailles. Il sera également impossible d’entrer dans les bâtiments des zones de production. Les animaux de compagnie, notamment les chiens, sont à tenir en laisse. Chaque élevage prendra soin de vous expliquer les mesures et de vous guider lors de votre visite de la ferme.
Les éleveurs vous rappellent que la consommation de volailles (poule, poulet, canard, foie gras…) n’est pas interdite et ils seront ravis de vous accueillir pour vous faire découvrir leurs métiers et leurs produits fermiers !

 

 

 Date de publication : 24 avril 2017 

 

 

Nous travaillons en ce moment, avec les partenaires agricoles et des collectivités territoriales, à la mise en place d'une nouvelle journée De ferme en ferme dans l'est audois.

Les vignerons, fermiers et maraichers du territoire souhaitent s'organiser pour offrir au public une nouvelle journée de portes ouvertes à la ferme. Nous les accompagnons, toujours dans l'idée de faire découvrir les productions locales de qualité, de valoriser les savoir-faire et les femmes et hommes qui les détiennent, de montrer la diversité des productions et des paysage, de permettre le développement des circuits-courts.

Une réunion d'information aura lieu dans la 2ème quinzaine du mois de mars. Affaire à suivre donc...